Pourquoi les entreprises ont cruellement besoin d’un outil de gestion des correctifs ?

De nombreux obstacles empêchent un patching parfait dans les entreprises. Contourner ces obstacles peut être plus facile que vous ne le pensez…

Malgré les nombreux avertissements, les logiciels obsolètes sont la principale raison pour laquelle les ordinateurs sont infectés par des malwares.
Les gens n’ignorent pas les correctifs parce qu’ils sont stupides ou paresseux. Ils veulent faire les choses bien. Toutefois, la gestion des correctifs peut s’avérer difficile pour une multitude de raisons, et ces obstacles expliquent pourquoi les correctifs sont si mal effectués dans la plupart des organisations. Passons en revue ces raisons.

Trop de patchs

Le nombre de vulnérabilités logicielles et de correctifs associés est inférieur au nombre de programmes malveillants uniques publiés chaque jour. Selon le Microsoft Security Intelligence Report, 5 000 à 6 000 nouvelles vulnérabilités apparaissent chaque année. Cela équivaut à une moyenne de 15 par jour.
Un système d’exploitation ou une application peut comporter des centaines de nouvelles vulnérabilités chaque année, qui doivent chacune être corrigées. En outre, presque tous les programmes ont une fréquence et une méthode de correction différentes. Beaucoup disposent de mécanismes de mise à jour automatique, mais les administrateurs et les utilisateurs désactivent ou ignorent souvent les routines de mise à jour automatique afin d’éviter les interruptions de service ou d’autres conséquences imprévues.
Plus les utilisateurs attendent avant de patcher leurs logiciels, plus le risque d’infection par un malware est grand.

Les patchs interrompent souvent les opérations

La plupart des correctifs entraîne soit l’arrêt et le redémarrage du logiciel affecté, soit un redémarrage complet. Ces possibles interruptions de service génèrent un déficit de confiance des utilisateurs vis-à-vis des correctifs. La plupart des utilisateurs craignent que l’application de n’importe quel correctif – même les plus indispensables – puisse affaiblir leur système.

Un problème de connaissance du parc informatique exploité

La plupart des chefs d’entreprise ou des responsables informatiques de PME ne connaissent pas le nombre et l’état exact des logiciels qui sont installés sur chacun des PC de leur entreprise. Et pour cause, ils ne disposent pas des outils qu’utilisent les grandes entreprises pour avoir ces informations. La gestion des machines et de leurs logiciels est bien souvent laissée à l’appréciation des utilisateurs qui, bien souvent, ne sont pas assez formé aux risques liées aux cyberattaques.

Les conséquences des logiciels non patchés

Plus de 90% des problèmes de sécurité résultent de malware ciblant des vulnérabilités connues dans des logiciels pour lesquels des correctifs ont été mis à disposition mais n’ont pas encore été appliqués. De plus en plus d’exploits sont rédigés pour des applications qui, de l’avis des pirates, ne sont pas régulièrement corrigées par les utilisateurs – des applications telles qu’Adobe Acrobat, iTunes, QuickTime, WinZip, RealPlayer, Firefox, etc.

Lutter contre les failles de sécurité

Pour lutter contre les logiciels malveillants qui se développent jour après jour, les entreprises ont besoin d’une couverture complète de leur parc informatique, indépendamment de l’emplacement du périphérique et de l’état de la connectivité. Pour ce faire, elles ont besoin d’une solution qui :

  • Prend en charge la gestion des correctifs pour toutes les applications Windows existantes (celles développées par Microsoft mais aussi par des éditeurs de logiciels indépendants)
  • Prend en charge les systèmes physiques et les environnements virtuels
  • Soit facile à utiliser et qui permet un déploiement automatique des correctifs. Les PME ne disposent pas du temps et des ressources nécessaires pour se consacrer pleinement à leur parc informatique. Elles ont donc besoin d’outils intuitifs, qui leur fassent gagner du temps.

Avast Patch Management peut aider les PME

Avast Patch Management, grâce à sa console de gestion centralisée dans le Cloud, permet aux chefs d’entreprises et aux responsables informatiques de connaitre précisément les logiciels sur leur parc informatique qui nécessitent d’être patchés.
Il suffit simplement de remplir un formulaire en ligne pour ouvrir une console de gestion Avast Patch Management. Ce logiciel de gestion des correctif ne nécessite aucune installation compliquée et il vient en complément de votre antivirus actuel, quel qu’il soit, pour garantir une couche de protection en plus pour votre parc informatique.
Avec Avast Patch Management, le chef d’entreprise ou le responsable informatique peut en quelques minutes définir une politique de déploiement des correctifs qui seront, ensuite, déployés automatiquement sur les postes, sans nécessiter d’intervention supplémentaire. Le chef d’entreprise ou le responsable informatique va donc gagner un temps précieux tout en assurant un niveau de sécurité optimal à son parc informatique.

Contactez-nous pour tester dès maintenant Avast Patch Management !

Partager sur :